Conseil Photographie Argentique

  • Par ONEPICAGENCY

    10 Conseils pour commencer la photo argentique

1 - Choisir sa pellicule

La choisir en fonction du format de photo de votre boîtier photo, le plus courant est le 35mm aussi appelé 135mm, le format du négatif est de 24X36 mm.

Mais il existe d’autres formats, plus grand comme le 120 mm , grâce à lui, vous pourrez enregistrer des négatifs de 45X60mm à 90X60mm et un plus petit, le format 110 utilisé par Lomo, par exemple.

Ensuite à vous de sélectionner le style :

  • Couleur, N&B
  • Négatif, positif

Commencer en noir et blanc pour apprendre à gérer les lumières et vos compositions, ensuite, passer à la couleur. Préférer toutefois le négatif pour commencer. Beaucoup de laboratoires ne pratiquent plus le développement de diapositives, plus complexe et plus coûteux.

Le nombre de poses :

  • 12 , 24 ou 36 poses

Pour petits et gros consommateurs de pellicule, bref pour tous les photographes.

Et les ISO :

  • De 25 à 3200 iso

Les ISO ont leur importance. Plus le film est sensible, plus il sera granuleux et plus il vous permettra de réaliser des prises de vues dans des conditions difficiles de luminosité .

Ensemble de pellicules photos de différentes marque et couleur varier

2 – Régler son appareil photo

En fonction des pellicules

Il est essentiel de régler correctement votre appareil à la pellicule en faisant correspondre la molette de réglage et les ISO de votre pellicule. Si votre appareil possède une cellule, il indiquera les réglages adéquates pour exposer correctement vos images. Sans ce réglage, vous risquez de sous-exposer ou surexposer vos images.

3 - Installer sa pellicule

Aidez-vous de youtube

Le changement de la pellicule peut sembler complexe , mais le coup de main s’apprend vite . Il existe de nombreuses vidéos youtube qui expliquent comment changer les pellicules en fonction de votre appareil . Si quelque chose coince, n’hésitez pas à vous rendre dans le laboratoire photo qui développe vos films pour qu’il vous explique comment faire. Vérifier que la pellicule soit bien chargée et soit correctement accrochée lors du premier armement.  Attention, cette étape est primordiale si vous ne voulez pas faire 24 prises de vue ou plus, dans le vide.

4 - N’ouvrez pas l’arrière de votre boîtier

Les pellicules n'aiment pas la lumière

Vous avez fait du bon boulot jusque là, alors ne gâchez pas le job en ouvrant le dos de l’appareil . Une fois la pellicule chargée, il ne faut JAMAIS ouvrir le boîtier avant la fin de l’utilisation de votre pellicule et avant qu'elle n'ait été complètement rembobinée . La pellicule étant un proche cousin des vampires, un simple rayon de soleil pourrait les détruire, emportant par la-même votre beau travail.

5 - Pile ? Check !

Pour que ça flashe

L'appareil argentique, même s'il est manuel, il dispose souvent d'une pile. Celle-ci permet à la cellule photo et au flash de fonctionner. Pensez bien à vérifier que la pile fonctionne.

6 - Mesurer la lumière pour mieux exposer vos images .

posemètre et app au rendez-vous

Dans la plupart des cas, les appareils argentique possède une cellule qui va mesurer la lumiere et vous indiquer l’ouverture et la vitesse adaptée. Mais si votre appareil n’ai pas équiper de cellule, pas de panique . Vous pouvez utiliser les applications prévu à cette effet, comme pocket light meter. Il existe également des posemètres extérieur pour vous aider.

7- Rembobiner sa pellicule

Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre

Rembobiner sa pellicule n’est pas particulièrement compliquée , il suffit d'appuyer sur le petit bouton de rembobinage generalement situer sous l'appareil au niveau de la semelle . Ensuite déverrouiller la petit molette et de tourner celle-ci dans le sens inverse des aiguilles d’unes montre. Rembobiner jusque à ce qu’il n’y ai plus de tension . Si vous n’êtes pas sur que la pellicule est correctement rembobinée, vous pouvez vérifier, mais dans le noir total ! Rappeler vous, les pellicules ne doivent jamais être exposer à la lumière

8 - Faire développer sa première pellicule

à la maison ou au labo

Pour les plus aguerries d’entre vous , on peut développer ses films soi-même. Mais pour les débutants, plutôt préféré le laboratoire photo . Il existe de nombreux service , à des prix varier, que ce soit sur internet ou en boutique .  Vous pouvez commencer par développer la pédicule seul , demander une planche contact , qui regroupe tout les miniatures de vos photos ,certain laboratoire propose des petits formats tests . De la sorte , si vos photo vous plaise, vous pouvez developper en de plus grand format .

9 - demander un traitement poussé

Pour rattraper ses erreurs

Si vous n’avez pas correctement fait correspondre la sensibilité ISO de votre film au réglage de votre appareil, alors vous n’avez pas suivi nos conseils ! Pas bien ! Pour autant tous n’ai pas perdu . Vous pouvez demander ce que l’on appelle un traitement poussé ou un traitement retenu . Il va compenser l’écart d’exposition pendant le développement via un temps de développement raccourci ou allonger . Cependant le traitements a ces limites et ne peux pas tout rattraper .

10 - Conserver ses films au frigo

Stocker à coté du gigot

Les pédicules ont une date de péremption. Pour autant sachez que le meilleurs endroit pour les conserver ce trouve a proximité des yaourt ! Dans le frigo , la gélatine et la couche de cristaux photosensibles qui compose votre pédicule sont protéger de la chaleurs. Pensez à sortir la pellicule du frigo avant de vous en servir pour ne pas crée de condensation .

Conseil Photographie Argentique
5 (100%) 8 vote[s]

Comments are closed.